Quand visiter une exposition sur la mode à Paris ?

Quand visiter une exposition sur la mode à Paris ?

Ma passion pour l'histoire de la mode, la construction d'un vêtement et la mise en scène de celui-ci m'amène à lire beaucoup de livres sur ces sujets. Mais cela ne suffit pas à étancher ma soif de connaissances et j'ai rapidement pris pour habitude d'aller admirer les chefs-d'oeuvre en vrai, dans les expositions sur la mode et tout particulièrement à Paris.

Depuis que j'ai mis les pieds dans la Ville Lumière pour la première fois en 2013, j'ai eu la chance de pouvoir me rendre à de nombreuses expositions :

  • " Miss Dior " au Grand Palais à Paris en 2013 (Parfums / Haute-Couture)
  • " Femmes en Dior " au Musée Christian Dior à Granville en 2016 (Histoire de la mode)
  • " La mode retrouvée : Les robes trésors de la Comtese Greffulhe " au Palais Galliera à Paris en 2016 (Histoire de la mode)
  • " Fashion Forward, 3 siècles de mode  au Musée des Arts Décoratifs de Paris en 2016 (Histoire de la mode)
  • " Anatomie d'une collection " au Palais Galliera à Paris 2016 (Histoire de la mode)
  • " Dans les armoires de l'Impératrice Joséphine " au Musée national du château de Malmaison en 2017 (Histoire de la mode)
  • " Robert Doisneau : les années vogue " à l'Espace Richaud à Versailles en 2017 (Photographe de mode)
  • " Balenciaga, l'oeuvre eu noir " au Musée Bourdelle à Paris en 2017 (Histoire de la mode)
  • " Mark Shaw " à la Galerie MR14 à Paris en 2017 (Photographe de mode)
  • " Studio Blumenfeld - New-York 1941-1960 " à la Cité de la Mode et du Design à Paris en 2017 (Photographe de mode)
  • " Femininities - Guy Bourdin " à la Maison Chloé à Paris en 2017 (Photographe de mode)
  • " Mode et femmes, 14/18 " à la Bibliothèque Forney à Paris en 2017 (Histoire de la mode)

Et je compte voir encore trois expositions avant la fin de l'année. Autant vous dire que je suis devenue au fil des années une grande amatrice des expositions sur la mode. Les livres nous apprennent beaucoup de choses sur le sujet. Les musées quant à eux sont des lieux d'instruction et d'évasion qui procurent des émotions que les livres ne peuvent pas égaler.

Vous savez que vous êtes en présence d’un chef d’oeuvre quand une pièce ne vous quitte plus pour le restant de votre vie.
— Anne RICHTER

Après avoir vu une douzaine d'expositions sur le sujet, je me suis rendue compte de l'importance de choisir le bon moment pour s'y rendre afin d'en profiter au maximum. Aller au musée, c'est comme s'enfermer dans une bulle, accéder à un monde presque imaginaire mais en même temps, bel et bien réel et pouvoir admirer des objets que nous ne reverrons peut-être jamais en vrai.

C'est pour cela qu'au fil du temps, j'ai trouvé quelques astuces pour éviter si possible : les enfants qui courent partout, la foule amassée devant une oeuvre, les gens qui parlent fort, qui ont une opinion sur tout et qui le font savoir. Il est difficile de cumuler toutes les conditions pour pouvoir avoir la paix au musée mais si vous évitez une ou deux erreurs suivantes, vous pourrez passer un agréable moment.

lelaboratoiredelamode.com

Erreur n°1

Se rendre à une exposition très médiatisée les premiers jours ou le premier mois de celle-ci

Vous voulez être le premier ou la première à poster votre selfie pris à l'exposition sur Christian Dior sur Instagram ? Très bien, cela vous coûtera : plusieurs heures d'attente devant le musée, des photobomb à répétition, vous serez surement fatigué d'avoir attendu dehors aussi longtemps et n'aurez plus beaucoup de plaisir à admirer l'exposition. Il y aura donc des chances que vous passiez vite fait devant chaque pièce et compensiez en prenant à peu près 360 photos (et encore, si le musée autorise les photos !) histoire de vous dire que vous n'avez pas attendu dehors aussi longtemps pour rien. 

lelaboratoiredelamode

Erreur n°2

Acheter votre billet en avance lorsque vous pouvez revenir une prochaine fois

Les musées recommandent d'acheter vos place avant pour éviter la foule. Sauf que beaucoup de monde le fait donc au final, ça fait toujours beaucoup d'attente. Si vous n'avez pas le choix et que c'est ce jour-là ou jamais parce que vous n'aurez plus l'occasion de revenir à Paris (ou une autre ville) avant la fin de l'exposition, alors prenez votre billet et allez-y tôt ou vers 13H quand les gens vont manger. Si vous pouvez revenir une prochaine fois, je ne vous conseille pas d'acheter votre billet en avance (s'il ne faut pas réserver sa place en avance). Rendez-vous au musée aux heures creuses et voyez si l'attente sera longue ou pas. 

lelaboratoiredelamode-markshaw11.JPG

Erreur n°3

Se focaliser sur l'exposition à la mode et négliger les autres

Une grosse exposition ne vient jamais seule. La première fois que j'ai essayé de me rendre à l'exposition de Christian Dior, la file d'attente allait jusqu'aux tuileries. J'ai donc rebroussé chemin et je suis tombée sur l'affiche de l’exposition sur Mark Shaw qui venait également de débuter. Je connaissais vaguement le photographe mais j'ai de suite reconnue la fameuse photo de Victoire, mannequin chez Dior, sur l'affiche. Je me suis donc rendue à cette exposition où il n'y avait personne et où les galeristes étaient à ma disposition si j'avais une question sur une photographie. J'étais A-U-X  A-N-G-E-S. Ayez donc toujours une solution de repli !

lelaboratoiredelamode

Erreur n°4

S'y rendre le week-end, durant les vacances scolaires ou jours fériés

Cela relève du bon sens. Si vraiment vous ne restez que quelques jours alors allez-y lors des nocturnes. En plus, je trouve que l'atmosphère y est différente. Vous ne voyez pas de la même façon les robes du soir à 10h du matin comme à 21h. Et quand vous ressortez du musée et que vous vous promenez vers 22 heures dans les rues illuminées de Paris après avoir vu de magnifiques robes portées lors de soirées parisiennes, il y a quelque chose de magique, qui réveille votre imagination. Le voyage continue en dehors du musée pendant encore plusieurs heures. 

Et si votre emploi du temps ne vous permet pas d'éviter tout cela ?

Tant pis. Allez-y. Comme je l'ai déjà dit, vous n'aurez peut-être pas l'occasion de revoir les pièce exposées. Prenez ce qu'il y a à prendre de l'exposition, essayez au mieux de faire abstraction du bruit, de la foule et photographiez avec vos yeux ce qui vous marque le plus. Et gardez ces images à jamais dans votre cœur.

 

Alexandra